Phone: +0(123) 456 78 90      Email: dynamicframeworks@gmail.com

Blog categories

Comments

Interview du Dr Michel Cao-Tuan Phan

Formation d’excellence et difficile d’accès, la Chaire LVMH-ESSEC prépare les étudiants à s’intégrer dans l’industrie du luxe. Michel Phan, Professeur titulaire de la Chaire LVMH a accepté d’exposer son approche de cette formation et de commenter l’importance de l’Internet pour l’avenir du luxe.Créée en 1991 en partenariat avec LVMH, leader mondial des produits de luxe, elle accueillera en 2008 sa 18ème promotion. Développée en étroite collaboration avec LVMH, des entreprises et des dirigeants du secteur du luxe, elle propose une filière d’enseignement et de recherche structurée.

Quel type d’étudiant qui entre dans cette formation ?
Les étudiants sélectionnés pour la Chaire LVMH-ESSEC sont issus du programme ESSEC MBA. Ils choisissent cette chaire comme une spécialisation de leur cursus MBA.

Le luxe s’apprend il ou faut-il déjà posséder un background ?
On peut certainement apprendre tout sur le luxe à travers une formation académique et des expériences pratiques comme les stages en entreprise. Cependant, le fait d’avoir une passion innée pour le luxe, dès son enfance par exemple, aide aussi à mieux appréhender les challenges et opportunités qu’offre cette industrie du luxe.

Internet et luxe sont-ils compatibles ?
L’Internet et le luxe sont parfaitement compatibles, d’autant plus que le premier aide le deuxième à se développer et à vendre dans les villes où il n’existe pas de boutiques spécialisées, comme les petites villes de province. L’Internet est un canal de distribution supplémentaire aux points de vente traditionnels.
En revanche, dans les villes où les boutiques de luxe sont présentes en masse, les ventes par l’Internet sont moins importantes.
Dans ce cas, le réseau sert de moyen de communication et de recherche d’informations pour les achats futurs. À minuit et de chez lui, un consommateur peut se renseigner sur un produit grâce au site de la marque pour ensuite aller l’acheter le lendemain matin dans leur boutique.

 

Thomas Ka

Directeur de la rédaction d'AboveLuxe.