Si l’Atmos de Jaeger-LeCoultre promet de ne jamais s’arrêter de marcher sans même qu’elle soir remontée, l’horloge 3.16 Billion Cycles s’engage à s’autodétruire au bout de cent ans.

image-34

Son mécanisme est très particulier.  Il tourne une fois à chaque seconde. La suite de la poulie tourne une fois toutes les 5 secondes (1:5 ratio). Le prochain tourne une fois toutes les 60 secondes ou 1 minute. Ensuite, 5 minutes, 1 heure, 1 jour, 1 mois, 1 an, 1 décennie. La décennie des roues porte la charge du grand arc. Le grand arc tourne une fois par siècle. Le rapport final entre les 60 tours moteur et le grand arc est d’environ 1:31.6 milliards.

Chaque roue est marqué d’un écrou noir pour mettre en évidence une position qui pourrait être suivi dans le temps. Le long de l’arc, 100 lignes de marque des divisions de l’année en année. Quand l’horloge a finalement atteint la fin d’un cycle de 100 années, l’arc tombe de sa voie sur le plancher.


> En savoir plus