Comment répondre à cette invitation d’exposer pour la première fois mes créations, quand mon travail tend à éviter la rigidité d’une mise en scène, à me mettre au service d’un lieu et non de m’imposer à lui ?



Comment concevoir une collection d’objets quand ceux que je dessine ne l’ont été que pour des lieux uniques, avant de vivre d’autres vies dans mon show room ? En racontant une histoire peut être, celle du Bishop : pensé d’abord comme un tabouret de bar pour le Apt, une boîte de nuit du Meat Packing District new yorkais, puis comme une side-table en bois tourné, il deviendra un classique en céramique, pour l’hôtel Condesa des Mexico.

Il a évolué dans le temps, défiant sa fonction ou son dessin premier, se jouant des proportions, des échelles, des matériaux. Malgré moi, ou en tout cas sans que je m’y attende, une famille de formes s’est constituée ; une famille dont les membres sont tous différents mais partagent le même ADN, le même pedigree très graphique et tout de suite identifiable. Le bishop est en anglais cette pièce du jeu d’échecs malicieuse qui préfère la diagonale à la ligne droite ; l’occasion était trop belle de lui donner pour quelques temps, à lui et a sa tribu, toute liberté de s’exprimer. Pour répondre à l’invitation de la Galerie de Pierre Bergé & associés, j’ai donc donné la parole au BISHOP, en remerciements de ses bons et loyaux services. Il y a bien entendu répondu par le jeu, so… Let’s play.

Texte d’India Mahdavi

My name is bishop

Du jeudi 23 avril 2009 au vendredi 29 mai 2009 Ouvert tous les jours de 10 heures 30 à 18 heures 30 sauf le dimanche

La Galerie de
Pierre Bergé & associés

Place du Grand Sablon 40
1000 Bruxelles