Phone: +0(123) 456 78 90      Email: dynamicframeworks@gmail.com

Blog categories

Comments

Collectionner, c’est construire une œuvre…

Et cette œuvre, Pierre Bergé et Yves Saint Laurent l’ont construite ensemble. Un travail, un chant, un pas de danse à deux, que Pierre Bergé, survivant, a décidé de disperser. Elle sera pour lui, l’acte ultime de cette collection.

Le démembrement de cette collection en sera donc le point final, la consécration. Et c’est Christie’s, avec la SVV Pierre Bergé & Associés, qui sera chargé de cette vente. Trois jours seront nécessaires : du 23 au 25 février 2009 ; le Grand Palais en sera le théâtre.

Le produit de la vente est destiné à la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent ainsi qu’à une nouvelle Fondation destinée à aider la recherche médicale sur le sida.

Yves Saint Laurent est mort. Cette collection ne veut plus dire grand chose. Je ne vais pas la poursuivre. Ce qui m’a motivé, c’est le besoin de mettre le mot fin dans tout ça.

(Pierre Bergé)

Quel était le « sens » de cette collection ?

Cette collection dépasse de loin les contingences, les estimations. C’est la valeur qui compte, non pas le prix. Dans un catalogue édité par Connaissances des Art, en janvier 2006, Yves Saint Laurent et Pierre Bergé signaient un texte introductif élégant, comme toujours, un épithalame à lire à voix haute avant d’en parcourir les pages glacées aux images rares :

« Il y a beaucoup de manières de faire une collection. Elles sont toutes respectables. Souvent, les collectionneurs s’attachent à une époque ou à un genre. Ce ne fut pas notre cas, cela nous aurait semblé réducteur.

Nous avons voulu que notre choix soit le reflet de nos goûts et que notre collection évolue avec eux. Avec la même ferveur, nous avons aimé l’art premier, les cratères grecs, les bronzes de la renaissance, les coupes d’Augsburg, les meubles Art Déco, les tableaux de Matisse, de Picasso, comme ceux de Géricault, de Manet.

(…)

Comment faire une collection à deux ? Nous ne nous sommes jamais posé la question tant nos choix se sont complétés ».

(Source Connaissance des Arts)

De quoi est-elle faite ?

Je retiens personnellement certaines pièces : une sculpture de Brancusi (Portrait de Madame L.R.), une plaque de Léonard Limousin, une croix espagnole du XVIIe, mais aussi deux bronze zoomorphes chinois du XVIIIe et un Mondrian (Composition 1), à se damner…

Plus prosaïquement, voici la liste de cette vente du siècle (une de plus) :

Pablo Picasso (1878-1973)
Instruments de musique sur un guéridon, 1914
Estimate: €30,000,000-40,000,000

Fernand Léger (1881-1955)
La tasse de thé, 1921
Estimate: €10,000,000-15,000,000

Henri Matisse (1869-1954)
Les coucous, tapis bleu et rose, 1911
Estimate: €15,000,000-20,000,000

Henri Matisse (1869-1954)
Le Danseur, 1937-38
Paper collage and gouache mounted on canvas
(Most likely a study for the curtain in Rouge et Noir)
Estimate: €5,000,000-7,000,000

Piet Mondrian (1872-1944)
Composition avec bleu, rouge, jaune et noir, 1922
Estimate: €8,000,000-12,000,000

Constantin Brancusi (1876-1957)
Madame L.R. (Portrait de Madame L.R.) 1914-1917
Sculpted wood, 120 x 35 cm.
Estimate: €15,000,000-20,000,000
Former Fernand Léger collection

James Ensor (1860-1949)
Le désespoir de Pierrot, 1892
Estimate: €2,000,000-3,000,000

Eileen Gray (1878-1976)
Fauteuil decorated with dragons in lacquered brown ochre on wood, circa 1920-1922
Estimate: €2,500,000-3,500,000

Gustave Miklos (1888-1957)
Pair of stools with palm veneering, circa 1920-1922
Estimate: €2,000,000-3,000,000

Eileen Gray (1878-1976)
Enfilade, circa 1920-1922
Estimate: €3,000,000-5,000,000

Jean Dunand (1877-1942)
Pair of large vases, copperware and lacquer, 1925
Estimate: €1,000,000-1,500,000

Claude Lalanne (born 1925)
Set of fifteen mirrors decorated with branches, 1974-1985
Bronze and galvanised copper
Estimate: €800,000-1,200,000

Hercule et Nessus and Hercule terrassant Achille sous la forme d’un taureau
Pair of groups in bronze, after Giambologna and Tacca, probably French craftsmanship dating from
late 17th century – early 18th century
Estimate: €300,000-500,000

Pot for flowers
Rock crystal, Milan late 17th century – early 18th century, mounted in vermeil set with 24 rubies
Estimate: €100,000-150,000

Polychrome enamelled dish by Jean de Court, late 16th century, depicting l’enlèvement d’Europe
Estimate: €300,000-400,000

Set of eighteen Italian chairs, mid-18th century
Estimate: €300,000-500,000

Pair of dwarf cabinets in ebony veneer and hardstone, England, 19th century
Estimate: €200,000-300,000

Drawing-room table, Louis XVI period, by Adam Weisweiler
Estimate: €200,000-300,000

Vermeil statue, probably by Andreas I Wickert, Augsburg, circa 1630-1650
L’enlèvement de Déjanire par le centaure Nessus, after the drawing by Jean de Bologne
Estimate: €300,000-500,000

Pair of gold display stands, Germany, circa 1730
Estimate: €200,000-300,000

Le Temps, in vermeil and silver, Troppau, circa 1675
Estimate: €200,000-300,000

Rome, 1st-2nd century AD
Male torso, marble
Estimate: €200,000-300,000

Rome, 1st-2nd century AD
Minotaur, marble
Estimate: €200,000-300,000

Egypt, Ptolemaic era, 4th century BC
Anthropomorphic Sarcophagus cover
Estimate: €50,000-70,000

Théodore Géricault (1791-1824)
Portrait d’Alfred et d’Elisabeth de Dreux, 1816-1817
Estimate: €4,000,000-6,000,000

Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867)
Portrait de la Comtesse de Larue, 1804
Estimate: €2,000,000-3,000,000

Frans Hals (1580/85-1666)
Portrait d’homme tenant un livre
Estimate: €800,000-1,200,000
Jacques-Louis David (1748-1825)
Portrait d’homme, formerly entitled autoportrait
Black chalk, pen and black ink, wash
Estimate: €400,000-600,000

Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867)
Portrait d’André Benoît Barreau dit Taurel, 1818
Graphite on paper
Estimate: €400,000-600,000

Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867)
Portrait de Victor Baltard, 1837
Graphite on brown paper
Estimate: €200,000–400,000

Rabbit’s head in bronze from the zodiacal clepsydra from the summer palace of the Emperor Qianlong
(Yuanming Yuan)
China Qing Dynasty, Qianlong era (1736-1795)
Estimate: €8,000,000-10,000,000

Rat’s head in bronze from the zodiacal clepsydra from the summer palace of the Emperor Qianlong
(Yuanming Yuan)
China Qing Dynasty, Qianlong era (1736-1795)
Estimate: €8,000,000-10,000,000

Statue of Buddha in red and gold lacquered wood
China, Ming Dynasty, 16th century
Estimate: €30,000-40,000

Source : Communiqué de presse Christie’s

Voir aussi cette dépêche AFP.

Thomas Ka

Directeur de la rédaction d'AboveLuxe.